Installer une alarme pour sécuriser son habitat

Caméra de surveillance
Caméra de surveillance : équiper sa maison efficacement ?
août 24, 2018
mutuelle pour animaux
Fonctionnement d’une mutuelle pour animaux
octobre 22, 2018
Installer une alarme

Une alarme intrusion permet de sécuriser une habitation. Elle sert à la fois à protéger celle-ci d’un probable cambriolage et à mettre les occupants à l’abri. En cas d’incident, le signal de l’alarme alerte les personnes pour qu’elles puissent prévenir à temps les secours ou quitter les lieux lors d’une formation d’incendie.

Que dit la loi sur l’alarme maison ?

Bien que l’installation d’un DAAF s’avère indispensable dans une habitation de particuliers, la législation impose la mise en place d’un détecteur de fumée dans tout logement, local professionnel et ERP. La loi Morange, publiée le 9 mars 2010, stipule l’obligation d’installer un Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée (DAAF) dans toutes les maisons situées en France. Cette réglementation a pris effet depuis le 8 mars 2015. Le non respect à cette loi peut valoir des pénalisations. Le propriétaire ou occupant de l’habitation assure l’entretien régulier de cet équipement. Le DAAF est un dispositif capable de détecter une fumée. Il est équipé de boitier et de sirène. Celle-ci retentit et alerte les occupants en cas d’incident. Le DAAF peut être associé à un système de sécurité maison pour mieux sécuriser l’habitat et les personnes qui y résident. L’installation de cet équipement n’est pas trop complexe. Si vous ne savez pas vous y prendre, trouver le guide pour installer une alarme cliquez ici. Bien que cela soit préconisé par la loi en vigueur, la mise en place d’une alarme incendie est bénéfique, non seulement pour le logement, mais aussi pour les personnes. Sur le marché, les fournisseurs proposent des modèles très variés qui respectent les normes de fabrication.

Le fonctionnement d’un système d’alarme maison

Si le DAAF est obligatoire dans une habitation, le système d’alarme ou système de télésurveillance reste facultatif. Son installation au sein d’une résidence, d’un local professionnel ou encore d’un ERP s’avère, pourtant, nécessaire. Entrons dans le vif su sujet : le fonctionnement d’une alarme maison. La centrale d’alarme, qui est considérée comme le cœur du dispositif, regroupe toutes les données grâce à un signal radio. En cas d’incident, une intrusion, par exemple, elle lance une alerte. Pour avoir un peu de recul en cas de cambriolage, les occupants doivent accéder facilement à l’alarme. Avec le fait qu’un système d’alarme maison et d’incendie requiert de l’électricité pour fonctionner, il doit être équipé de piles pour tenir le coup en cas de coupure de courant. La mise en place d’un tel dispositif au sein d’une maison s’avère avantageuse, car cela permet d’alerter à temps les occupants. Comme ça, ils auront le temps de prévenir les autorités et les voisins en quelques instants. Certaines alarmes reliées à une centrale de télésurveillance sont plus performantes. En effet, la maison est surveillée par une agence indépendante. En cas d’incident, les agents de l’entreprise de télésurveillance interviennent rapidement pour venir en aide aux occupants.

Les modèles d’alarme maison

Le fonctionnement de toutes les alarmes est à peu près semblable même s’il en existe plusieurs déclinaisons. Côté design, on recense les alarmes filaires et les alarmes sans fil. Les systèmes filaires sont très performants malgré qu’ils soient munis de fils. Toutefois, en cas de rénovation, les alarmes filaires nécessitent des travaux plus ou moins importants. Les alarmes sans fil, quant à elles, sont plus pratiques surtout si on envisage des réparations dans le futur. Faciles à installer, ils nécessitent peu d’outils et d’équipements. Si vous êtes un bricoleur du dimanche, vous pouvez confier la tâche à un professionnel. D’ailleurs, les fournisseurs peuvent souvent effectuer l’installation. En tout cas, il est conseillé de placer les capteurs de l’alarme en hauteur. Selon le modèle, un système d’alarme maison et d’incendie coûte entre 50€ et 400€ (ou plus).